AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Starving Boy (w/ Magellan)

Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

MESSAGES : 27


MessageSujet: Starving Boy (w/ Magellan)   Dim 13 Mai - 12:24


   

Starving Boy



Une surprenante découverte en patrouille

 
Noms des joueurs: Aaron Nottle & Magellan.
Date et heure: 2018, May the 4th, about 8am.
Lieu: Kelp Forest.
Ambiance: Légèrement brumeux, mais la mer est calme.
Contexte du RP: Aaron poussé par la faim explore une forêt de kelp pas très loin de l'île de Mako où il s'est établi depuis sa transformation, quand il croise la patrouille de Magellan.

Intervention possible de la pleine lune : [X] Oui [] Non


THE SHAPE OF WATER


_________________
La colère est comme une avalanche qui se brise sur ce qu’elle brise.
Sénèque.


Dernière édition par Aaron Nottle le Dim 13 Mai - 12:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 27


MessageSujet: Re: Starving Boy (w/ Magellan)   Dim 13 Mai - 12:25

Un gargouillis infâme avait sorti Aaron d’un sommeil agité ce matin-là. Comme chaque matin en clignant des yeux il avait mis un moment à réaliser où il était, et pourquoi son matelas lui lacérait les côtes alors qu’il cherchait à se redresser… puis il avait essuyé les embruns qui maculaient son visage alors que tout lui revenait, par bribe. Il était toujours bien arrimé à son rocher (le même sur lequel il avait trouvé une miraculeuse source d’eau potable), sa toute nouvelle et puissante nageoire barbotant toujours dans la marée. Il n’était pas spécialiste de la faune marine, mais il lui semblait que la splendide mosaïque d’écaille risquait de se détériorer s’il la laissait se dessécher à l’air libre, raison pour laquelle il avait toujours veillé à la garder bien humectée, l’enveloppant même d’algues spongieuses avant ses phases de repos au cas où il se laisserait surprendre par une marée basse. Cette enveloppe présentait aussi l’avantage d’assombrir l’éclat doré de son appendice, et donc de le rendre quasiment invisible dans l’intimité de la nuit. Cela lui semblait indispensable à sa survie mais cela restait particulièrement étouffant et c’était toujours avec un certain soulagement qu’il s’emparait le matin venu de son couteau de service pour se débarrasser de cette saleté.

Doucement il passait alors sa main sur la membrane chatoyante qui enveloppait ses muscles natatoires. Elle était belle, tellement belle. Horriblement encombrante, mais plus belle que ce qu’il n’avait jamais vu auparavant. Il se laissait souvent comme hypnotiser par leur dessin délicat, d’autant plus que sa tête lui tournait de plus en plus de jour en jour. Après un moment toutefois il s’en arrachait pour se hisser vers le point d’eau qu’il avait trouvé, pour en puiser du fond de ses paumes de larges lampées. C’était la seule chose qui parvenait encore à lui éclaircir l’esprit.

Quatre jours avaient passé depuis sa mystérieuse métamorphose, et il n’avait toujours pas trouvé de source de nourriture fiable. Il avait bien, en désespoir de cause, avalé quelques vers marins et autres petits coquillages qui traînaient sur les rochers, mais il était encore incapable de distinguer avec certitude ceux qui l’avaient rendu malade de ceux qui permettaient encore de nager plus ou moins droit. Il n’y tiendrait plus bien longtemps, il le savait, et il en arrivait parfois à se demander s’il ne serait pas plus avisé pour lui de retourner à Bristol Cove pour demander de l’aide. Quel sort était le plus terrible, entre mourir de faim seul sur des rivages hostiles ou finir comme objet de curiosité dans un bassin ? Si seulement il pouvait y répondre au moins il pourrait embrasser la conscience tranquille l’autre alternative. Le dilemme se réglait cependant de façon bien plus prosaïque : il n’avait qu’une bien vague idée dans quelle direction pouvait se trouver la ville.

La veille en revanche, quand le soleil commençait à décliner, il avait repéré au loin une zone qui semblait plus prometteuse que les autres, une sorte de grand amas d’algues géantes. Il n’était pas sûr d’y trouver son bonheur, mais il ne se sentait pas encore assez désespéré pour se laisser mourir de faim sans au moins essayer. Estimant avoir fini ses ablutions, il s’était repéré grossièrement par rapport à l’île dans son dos pour déterminer l’angle qu’il devait prendre puis s’était glissé doucement dans la marée. Trois profondes respirations lui étaient encore nécessaires pour rassembler ses esprits et plonger souplement à travers le courant. Ses mouvements lents, amples et réguliers atteignaient rapidement une vitesse de croisière qui ne cessait de l’étonner, surtout qu’elle lui demandait finalement assez peu d’effort. Il n’avait dû remonter respirer qu’une douzaine de fois avant d’arriver en vue de sa destination, sous la lumière faiblarde d’un soleil encore mal réveillé.

Passé la lisière de la canopée toutefois, il faisait comme dans une nuit sans lune, parsemée d’étoiles blafardes. Sa large nageoire reflétait par contre très efficacement les éclats de cette lumière diffuse, lui permettant de visualiser à peu près ses environs immédiats. Serrant un peu plus le manche du couteau dans sa main le jeune homme commença à rôder, désespérément à la recherche de quelque chose à se mettre sous la dent.

_________________
La colère est comme une avalanche qui se brise sur ce qu’elle brise.
Sénèque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 409


MessageSujet: Re: Starving Boy (w/ Magellan)   Dim 13 Mai - 15:27


Starving Boy
   Faire attention à chaque détails ne l'empêchait pas de forcer l'allure. Magellan exécutait rarement des tours de ronde dans la lenteur, il ne s'attardait que s'il trouvait quelque chose d'anormal à étudier. La faim commençait à le tirailler également, il achèverait son tour en passant par la forêt de Kelp et partirait chasser à la suite. Une fois sur place, le triton plissa des sourcils, montrant légèrement les dents. Il y avait quelque chose dans l'eau, une chose qu'il ne connaissait pas. Ce qui était plutôt rare lorsqu'il s'agissait de l'océan. Il arqua un temps d'arrêt, prenant le temps d'assurer sa direction à l'écoute du son qu'elle faisait et de l'odeur qu'elle dégageait. Un étrange mélange d'humain et de sirène, comme si un bipède avait cherché à se camoufler parmi eux. Un frisson de haine parcouru son échine à cette idée absurde. Décidé à en savoir plus, le triton fusa en sa direction motivé par un appétit carnassier. Il s'apprêtait à se jeter gueule ouverte sur ce gros poisson avant que les éclats de sa queue ne l'arrêtent brusquement dans son élan. Magellan redressa la tête de consternation, il plissa les sourcils. Qu'est ce que c'était que ça ? Il n'avait jamais rencontré une telle chose. Il gronda dans un mélange de frustration et de consternation.
Impérial, il battit sa nageoire et le regard scrutateur effectua des cercles autour de ce qu'il ne savait déterminer comme proie ou prédateur. De forme il lui ressemblait vaguement. Mais vaguement était bien le mot. Sa nageoire était orangée, dépouillée de dard à son extrémité, elle dispersait la lumière de la surface dans l'eau. Ses yeux glissèrent sur ses mains, dépourvues de griffes. Était sa mâchoire dépiautée de canines également ? Il n'avait d'humain que l'odeur et l'absence de branchies, mais Magellan ne pouvait pas ignorer ces ressemblances. Ses cercles commencèrent à se rapprocher de lui, quoi que soit ce spécimen, ceci lui apparaissait plutôt comme une belle prise. Il contint néanmoins sa faim pour quelques minutes, s'arrêtant finalement face à lui. Il entendit leur estomac crier famine en chœur, ce qui lui fit dégainer un sourire narquois. Plongeant son regard océan dans le sien, il l'observa encore avant d'ouvrir les lèvres. « Présente toi. »
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



_________________

☽☽ Out beyond the water's edge,
Far out past the coral ledge
Underneath the diamond dancing lights.
Chase the world from far below
Silence sleeping indigo
Drifting out into the endless night.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 27


MessageSujet: Re: Starving Boy (w/ Magellan)   Dim 20 Mai - 20:36

Quelque chose avait surgi. Quelque chose qui grondait. C’était un mouvement dans l’eau trouble, un mouvement vif qui se faufilait entre les troncs par bonds abruptes, nerveux, qui dessinaient un cercle concentrique dont il était le centre. Dans la pénombre ambiante Aaron ne parvenait pas bien à distinguer la silhouette menaçante qui rôdait autour de lui mais tâchait de manœuvrer pour toujours lui faire face, son couteau bien serré entre ses doigts engourdis. Il était mort de trouille, bien évidemment, mais serrait les dents pour ne pas le montrer. Pour un instant du moins, cependant, il sentait sa faim dévorante se laisser remplacer par l’adrénaline. La créature était de plus en plus proche. Au bout d’un moment elle se stabilisa face à lui assez longtemps pour que l’eau cesse de se troubler et révèle une figure reconnaissable dans la faible lueur ambiante.

Un Marcheur Blanc.

C’était la première image qui s’imposa dans son esprit à la vue de ce teint blafard, creusé, de cette sinistre barbe cristallisée par les eaux froides de la région. Qu’est-ce que foutait un mort-vivant de Game of Thrones sous cinq mètres d’eau recouverts d’un tapis d’algue il n’en avait foutre aucune idée, mais le choc était assez puissant pour lui inspirer un bref mouvement de recul, semblable à un sursaut de terreur. Une large bulle laissait échapper ce qui aurait pu être un bref cri, avant qu’il se fige, comme paralysé. Le monstre l’observait. Lui-même observait le monstre, n’osant quitter ses grands yeux bleus. La créature ouvrit la bouche à son tour, mais loin de gaspiller de l’air comme lui elle fit vibrer l’eau tout autour d’un chant aussi mélodieux qu’inquiétant. Un instant encore Aaron écarquilla les yeux, interdit, affermissant sa prise sur le couteau jusqu’à s’en faire blanchir les phalanges, mais l’autre n’attaquait pas. Pas encore. Chaque seconde passé aussi près d’une telle horreur, il en était persuadé, diminuait drastiquement ses maigres chances de survie. Alors il compta jusqu’à trois.

Et à trois il plongea.

Il propulsa son corps vers l’arrière d’un puissant coup de nageoire tout en pivotant sur lui-même pour se rétablir dos à la surface, les mains en avant pour augmenter l’hydrodynamisme de ses mouvements. Il devait fuir, vite, mettre le plus de distance entre lui et le monstre avant que celui-ci ne reprenne sa poursuite. Cherchant du bout des doigts les courants qui pouvaient accélérer sa course, Aaron zigzaguait du mieux qu’il pouvait entre les troncs gigantesques qui les cernaient.

_________________
La colère est comme une avalanche qui se brise sur ce qu’elle brise.
Sénèque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 409


MessageSujet: Re: Starving Boy (w/ Magellan)   Mer 23 Mai - 0:25


Starving Boy
    Le triton fronça les sourcils, se rendant compte que la sirène orangée ne le comprenait pas. Il s'aggripait à une lame comme un homme s'aggriperait à la vie, la tendant bien devant lui. Ce qui déconcertait le plus le triton était l'absence de branchies, cette créature n'avait-elle donc pas besoin de respirer ? Il s'apprêtait à approfondir cette inspection en s'approchant encore de plus près lorsque la créature détala sur un coup de tonnerre. Il ne bougea pas, surpris. Il n'était pas réellement sérieux quand il parlait de s'en servir comme proie, surtout s'il y avait risque de cannibalisme dans cet acte. Néanmoins ce début de course l'amusait, il esquissa un fin sourire carnassier s'élancant à la poursuite de l'étrange sirène orangée. Magellan l'a rattrapa sans trop problème, son corps étant le produit d'une longue évolution destinée à le faire survivre sous l'eau, on pouvait dire que la sirène originelle avait l'avantage du corps et du terrain. Le triton rétracta ses griffes avant d'attraper fermement la nageoire de la sirène orangée. Aidé par sa voix spectaculaire, il rugit bien fort afin de calmer les choses (bien que sur le moment ce geste puisse facilement donner l'impression de provoquer le contraire), et avant toutes choses sa main relâcha sa nageoire pour agripper le poing tenant la lame. Magellan ne pouvait pas risquer de se faire poignarder ici, si près de la surface, outre la douleur et le danger mortel il n'oubliait pas que les prédateurs -comme lui- étaient toujours à l'affût d'une goutte de sang traitresse. Sans lâcher sa main, il l'observa, tâchant de trouver un moyen de lui faire part de ses "honnêtes" intentions. La communication ne pouvant pas se faire via le langage sirène, il devait bien être en mesure de trouver autre chose. Il commenca par relâcher sa main, plongeant ses yeux dans les siens. Il recula d'un bon mètre, avant de tendre le bras au dessus de son flanc pour arracher une poignée d'algues d'un buisson accroché à une liane montante. Il en piocha quelques unes pour les enfourner avant de tendre la main vers la sirène originelle. Magellan lui fit signe de servir, intérieurement satisfait de sa tentative de communication.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



_________________

☽☽ Out beyond the water's edge,
Far out past the coral ledge
Underneath the diamond dancing lights.
Chase the world from far below
Silence sleeping indigo
Drifting out into the endless night.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 27


MessageSujet: Re: Starving Boy (w/ Magellan)   Sam 26 Mai - 13:58

Quelque chose le retenait en arrière, coupant brusquement l’élan de sa course – c’était le mort-vivant, qui avait pris sa nageoire en tenaille. Paniqué Aaron commença à se débattre pour se défaire de l’étreinte, mais ses mouvements étaient saccadés et l’autre tenait fermement sa prise, lui grondant dessus d’un air menaçant. Un cri de terreur se mua en essaim de bulles alors que le monstre lâchait la nageoire pour s’emparer de sa main. Celle qui tenait son couteau, son seul moyen de défense qu’il n’avait même pas eu l’esprit de se servir. Pauvre idiot ! à quoi cela servait-il de brandir des armes dissuasives s’il n’était pas foutu de mettre ses menaces à exécution ? Il chercha à donner des coups de nageoire pour forcer son adversaire à lâcher prise, mais l’autre semblait extrêmement habile dans ses manœuvres aquatiques, et alors qu’il s’acharnait à le toucher il se sentit d’un seul coup projeté en arrière, où il percuta le tronc spongieux d’une algue dans un hoquet de surprise.

Il en resta sonné quelques secondes, assez pour voir que le monstre ne se précipitait pas pour le dévorer. Il se contentait de le toiser, yeux dans les yeux, dans une attitude qu’il ne parvenait pas bien à définir. Les yeux écarquillés, le cœur battant la chamade, lui-même n’osait plus bouger, montant et descendant lentement au rythme de l’algue géante. Ce fut le monstre qui brisa en premier le statu quo, arrachant quelques « feuilles » qui dépassaient d’un autre tronc. Il en mâchonna quelques-unes, puis lui tendit le reste. Un geste universel, qui contrastait fortement avec l’attitude belliqueuse qui avait précédé. Le garçon plissa les yeux avec envie, mais n’osa bouger. Son instinct lui hurlait de ne pas faire de bruit ni de geste brusque, de ne pas provoquer le monstre en face de lui. Sans lâcher le couteau dans sa main (il n’avait rien pour l’accrocher de toute façon) il le rabaissa dans un geste d’apaisement mais garda un air farouche, prêt à se défendre en cas de nouveau retournement de situation.

_________________
La colère est comme une avalanche qui se brise sur ce qu’elle brise.
Sénèque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 409


MessageSujet: Re: Starving Boy (w/ Magellan)   Mar 29 Mai - 21:50


Starving Boy
    Magellan était curieux. Il désirait en savoir plus sur cette espèce lui étant inconnue. D'où venait-elle ? Etaient-ils nombreux ? Quelles étaient leur aptitudes ? Leur étaient-ils dangereux ? Pourquoi ressemblaient-ils autant aux humains ? Que pensaient-ils de ces derniers ? Il fallait l'admettre, la sirène orangée ressemblait à un fâcheux incident entre un humain et une sirène impliquant la procréation et la naissance d'un bâtard au buste humain prolongé d'une nageoire aquatique. Il avait l'air jeune, et perdu. Deux éléments clés que Magellan nota précieusement dans un recoin dans sa tête. Quoi que soit cette chose, si elle pouvait lui être utile d'une quelconque manière, Magellan aurait déjà relevé deux failles aptes à être exploitées. Le triton avait bien remarqué que la sirène orangée était au moins autant affamée que lui, si ce n'était plus. Maintenant qu'elle avait piqué son intérêt, il n'était pas question de la laisser clamser et ainsi lui filer entre les doigts.
    La sirène orangée était prudente et conservait une bonne distance de sécurité entre les deux poissons. Mastiquant machinalement ses algues, le regard glacial de Magellan se posait sur la lame que pointait la sirène sur lui. Il était loin d'apprécier la menace et le danger potentiel qu'elle représentait, mais ce fut avec calme qu'il releva les yeux vers la sirène orangée qui finit par abaisser son arme. Magellan n'avait pas manqué l’intérêt que portait son interlocuteur envers les algues qu'il lui tendait. Le triton ne bougea pas d'un cil, bien décidé à le convaincre de s'approcher afin de saisir son repas. Il profita de ce répit pour penser à un autre moyen de communication. Mis à part les signes et gestuelles, ils ne leur restait que trop peu d'options, la sirène orangée ne semblant pas reconnaître son dialecte. Magellan demeura pensif, bien décidé à extorquer toutes les connaissances que cette nouvelle espèce avait à lui apporter.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



_________________

☽☽ Out beyond the water's edge,
Far out past the coral ledge
Underneath the diamond dancing lights.
Chase the world from far below
Silence sleeping indigo
Drifting out into the endless night.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 27


MessageSujet: Re: Starving Boy (w/ Magellan)   Sam 2 Juin - 10:43

L’autre ne bougeait pas, continuant à le toiser dans une attitude d’attente. Aaron laissa encore échapper quelques bulles, indécis. L’adrénaline de la course-poursuite commençait à retomber, le laissant épuisé, si bien qu’il dut s’accrocher au tronc d’algue dans son dos pour s’empêcher de dériver. Il sentait dans sa poitrine la brûlure typique des fins d’apnée – il n’allait plus tenir très longtemps sans nouvelle bouffée d’oxygène, mais dans le même temps la réaction de la créature en face de lui l’inquiétait. Après un moment d’hésitation il arrima son bras armé entre des racines flottantes et entreprit une communication sommaire, inspirée du langage gestuel des plongeurs : il frappa sa poitrine puis plaça sa main à plat en la balançant de gauche à droite, avant de fermer la main en levant le pouce avec un mouvement du bas vers le haut. Dans la convention qu’il avait apprise, cela pouvait se traduire par « respiration – problème – remonter ». Il n’était pas certain que le monstre le comprendrait vraiment, mais il espérait que la tentative de transparence au moins dissiperait une partie du malentendu potentiel.

Prudemment il commença à remonter le long du tronc, tâchant d’être toujours au moins à moitié couvert par celui-ci tout en gardant un œil sur la créature. Ce ne fut seulement qu’en arrivant à la cime de la canopée qu’il s’écarta pour trouver une trouée et la traverser. L’air frais de ce gris matin claqua comme une gifle sur son visage – mais une gifle bienvenue, qui le réveillait de sa torpeur. Il prit quelques profondes inspirations en regardant autour de lui, mais la brume tout autour lui donnait l’impression d’être aveugle. Cette myopie atmosphérique éveilla à nouveau une inquiétude en lui : et si l’autre profitait de ce moment de vulnérabilité pour l’attaquer en traître ? Il ne pouvait pas se permettre de s’attarder. Il prit une dernière goulée d’air pour s’apprêter à replonger sous le roulis des vagues, où au moins sa nageoire éclairait les alentours directs.

_________________
La colère est comme une avalanche qui se brise sur ce qu’elle brise.
Sénèque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Starving Boy (w/ Magellan)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Starving Boy (w/ Magellan)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La véritée sur Magellan !
» .:: Baignade au soleil?! ::. {Pv Oktober-chan et Magellan-san!}
» CODEX : Station Magellan
» BD Sept Cavaliers
» Vendredi dernier "sur" Thalassa...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Shape of Water ::  :: Bristol Bay :: Kelp Forest-
Sauter vers: