AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Elijah + Je fixais des vertiges

Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

MESSAGES : 409


MessageSujet: Elijah + Je fixais des vertiges   Mer 16 Mai - 1:03


 

Je fixais des vertiges



J'écrivais des silences, des nuits, je notais l'inexprimable. Je fixais des vertiges. (rimbaud)

 
Noms des joueurs: Elijah
Date et heure: 25/05/18
Lieu: Cimetière
Ambiance: Nuit fraîche
Contexte du RP: Magellan décide de retourner sur terre tout seul, et rencontre Elijah

Intrigue en cours: /

Intervention possible de la pleine lune : [x] Oui


THE SHAPE OF WATER


_________________

☽☽ Out beyond the water's edge,
Far out past the coral ledge
Underneath the diamond dancing lights.
Chase the world from far below
Silence sleeping indigo
Drifting out into the endless night.




Dernière édition par Magellan le Mer 16 Mai - 1:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 409


MessageSujet: Re: Elijah + Je fixais des vertiges   Mer 16 Mai - 1:17

All these things I hate (revolve around me)clickElijah & Magellan
xxx
« Je fixais des vertiges »    Il leva les yeux vers la surface, confirmant la descente du soleil vers les affres de l'horizon. La pénombre venait seulement de voiler quelques yeux indiscrets d'humains que sa tête émergea aussitôt de l'eau. C'était le moment. Sa première excursion sur terre avec Sherryline l'avait suffis, il se sentait prêt à y retourner pour un plus long séjour cette fois-ci. Magellan nageait vers la plage avec calme mais le sang battant ses tempes trahissait une nervosité qui affluait crescendo. Se retrouver seul au crépuscule, observant la côte d'aussi près, extirpait de vieux souvenirs de sa mémoire. Des douloureux souvenirs. Il y fit face, ses griffes raclant le sable d'impatience. L'eau commençait à manquer. S'arrêtant, Magellan prit une profonde inspiration, chassant le passé afin de mieux se concentrer sur l'instant présent. La sirène originelle se métamorphosa en humain, grimaçant de douleur à ce changement inhabituel. Sans perdre de temps, il se redressa et exécuta quelques premiers pas maladroits sur la plage. Le triton avisa la mue de la nageoire délaissée sur la place, il la dissimula tant bien que mal, tentant de s'habituer à ce nouveau corps humain. Jetant des regards furtifs à droite à gauche, un bruit de pas le fit bondir, montrant des dents aiguisées à la manière d'un félin, et il ne fallut pas plus que des éclats de rires pour le faire déguerpir. Le vent vint lui souffler à l'oreille qu'il ferait bien de se couvrir. Ses pas ne tardèrent pas à s'affirmer quelque peu, il pouvait marcher relativement droit, enfin, aussi droit qu'un marin après un verre de rhum. Il accéléra le pas, expérimentant cette étrange et désagréable sensation qu'était que de manquer d'air. Les poumons brûlant, il s'arrêta finalement pour reprendre son souffle, se laissant tomber sur le dos. Laissant à sa poitrine affolée le temps de se remettre de cet exercice (et ces émotions), il détailla la voûte étoilée, un éclat de rire heureux résonnant dans sa gorge. Il l'avait fait. Finalement. Putain, c'est pas trop tôt., pensa t-il, allègre. Magellan détacha son regard du ciel, son regard bleu scrutant l'étrange pierre polie couchée à côté de lui. Il en trouva une autre à sa gauche. Se redressant, il en décompta -brièvement- des centaines. Il plissa les yeux, qu'était-ce, un genre de sanctuaire humain ? Un frisson glacé lui parcouru l'échine alors qu'il se frottait instinctivement les bras. Les humains, ironiquement, il les avait oublié.
©️ 2981 12289 0

_________________

☽☽ Out beyond the water's edge,
Far out past the coral ledge
Underneath the diamond dancing lights.
Chase the world from far below
Silence sleeping indigo
Drifting out into the endless night.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 25


MessageSujet: Re: Elijah + Je fixais des vertiges   Mar 22 Mai - 9:10

Je fixais des vertiges

Elijah aurait dû être retourné au sein de son appartement depuis plusieurs heures déjà. Pourtant, le gardien continuait d'errer dans son cimetière, seule présence vivante au milieu du repos des morts. Faisant les cent pas, il laissait la tranquillité silencieuse des lieux apaiser son âme, l'aidant à oublier les tracas de son quotidien.

Ici, Elijah se sentait chez lui. A l'abri. Il ne craignait rien ni personne, dans cet endroit qui inspirait tristesse, épouvante et malaise chez la plupart des gens. Elijah connaissait chaque tombe, chaque recoin du cimetière et en prenait grand soin comme une mère le ferait de son bébé.

Il redressa un bouquet que le vent avait fait basculer, frotta une pierre qui n'avait pas été visitée depuis des lustres, avant de se recroqueviller sur le sol, levant le regard vers le ciel étoilé. Lentement, il prit une profonde inspiration, s'imprégnant de l'atmosphère des lieux. Ici, il ne craignait personne.

Pas même ce nouvel arrivant, dont il ne connaissait rien. Entendant des bruits de pas, qui venaient troubler sa tranquillité, Elijah avait focalisé son attention sur ces derniers, se levant pour en identifier la source. Quelle ne fut pas sa surprise en découvrant un homme dans son plus simple appareil, grelottant de froid, observant les tombes qu'il chérissait tant.

L'enfant qu'il avait été se serait probablement imaginé mille raisons fantastiques pour la présence de cet homme. Aurait-il renoncé à sa queue de triton pour marcher sur Terre ? De quelles contrées merveilleuses pouvait-il provenir ? Il aurait tant souhaité entendre les histoires et aventures qu'il pourrait lui conter !

Mais Elijah était un adulte aux illusions enfantines brisées. Quel que soit le passé de cet homme, une seule chose était sûre à ses yeux : il était égaré et frigorifié. Deux choses auxquelles Elijah pouvait aisément remédier. Retirant sa veste, laissant la peau nue de ses bras affronter la fraîcheur de la nuit, il se dirigea vers l'inconnu.

Sa nudité le rendait moins intimidant, presque fragile. Comme un chevalier sans son armure. Elijah ne le craignait pas. Il aurait peut-être dû, mais... mais il était avant tout inquiet pour lui. Inquiet et désireux de lui venir en aide.

D'un pas lent, il s'approcha, veillant à s'arrêter à une distance convenable pour ne pas effrayer l'homme. Il lui tendit sa veste, lui laissant la possibilité de le rejoindre s'il le souhaitait, articulant tant bien que mal :

"V-Vous... Vous devez avoir f-froid. Tenez."

Il tenta de sourire, mais sans grand succès. Elijah n'était plus habitué à afficher ce genre d'expressions. Ses lèvres s'étirèrent à peine, avant qu'il ne retrouve un visage neutre, impassible. Craignant d'effrayer l'homme par son apparence austère, il s'empressa de se présenter :

"Je... Je m'appelle Elijah. Je suis le g-gardien du ci... du cimetière. Et vous ? Vous avez de la f-famille ? Q-Quelqu'un pour s'o... s'occuper de vous ?"

Peut-être avait-il échappé à la surveillance de ses tuteurs ou du personnel qui prenait soin de lui. Plus qu'avec les êtres humains "ordinaires", Elijah ressentait une profonde empathie pour les personnes égarées. Il les comprenait. Il pouvait aisément se mettre à leur place.




lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 409


MessageSujet: Re: Elijah + Je fixais des vertiges   Mar 22 Mai - 23:17

All these things I hate (revolve around me)clickElijah & Magellan
xxx
« Je fixais des vertiges »        Comme un brutal retour à la réalité, des bruits de pas alertèrent son instinct primitif. Le regard alerte et les canines fines prêtes à bondir sur la première menace, Magellan se redressa. A l'instar d'un chat agressif, il cracha afin d'avertir l'intrus. Ce dernier avait eu le bon sens d'imposer une distance convenable entre lui-même et la sirène. Il n'exécutait pas plus de gestes brusques qu'il ne haussait la voix et agissait avec calme et bon sens. Magellan mesura son hostilité, tâchant de ressortir le peu de civilité qu'il avait peu observer chez les humains. Il avisa le vêtement humain que le bipède lui tendait. Il haussa un sourcil de surprise, ne s'attendant pas à un geste prévenant de quelconque humain. Il s'approcha, lentement, s'empara du manteau et recula d'un pas. Son regard glacé détailla l'humain alors que ses bras enfilaient les manches de la veste. Il plissa les yeux, discernant la mine ascétique que l'humain avait prit. Que se passait t-il ? Qui était t-il ? Ce dernier enchaîna dans un dialecte humain que Magellan ne connaissait que trop peu. La sirène avait bien dans son répertoire des bases de norvégien et d'islandais mais concernant l'anglais il demeurait vierge. Néanmoins, il se redressa, jaugeant l'Humain. " Magellan. " Ses yeux dérivèrent sur le côté alors qu'il pensait au jour où il avait acquit ce prénom... il soupira légèrement. Il devait se concentrer sur le présent et la raison de sa venue, bien que cela soit évidemment plus facile à dire qu'à faire.  Ses yeux survolèrent Elijah à nouveau. Il posa la main sur sa poitrine, se désignant, avant de s'arrêter et secouer la tête, frustré. Seul, il cherchait à dire qu'il était seul. Magellan comprit qu'il n'avait pas autres choix que de faire confiance à cet humain, étant étranger à la terre à la langue et aux coutumes. De la part du triton c'était tout de même beaucoup lui demander, à lui qui avait mis un point d'honneur à toujours se débrouiller seul. Il esquissa un vif sourire, maladroit et visiblement aussi coutumier du geste que son interlocuteur. L'Humain avait l'air de vouloir lui porter en aide, pourquoi? il n'en n'avait aucune idée. Néanmoins Magellan se rappela que la plupart des bipèdes n'avaient aucune idée de l'existence des sirènes, ce qui pouvait au moins lui garantir que l'intérêt de l'Humain ne se trouvait pas là. Il en déduisit que tant que sa véritable nature demeurait dissimulée, il ne risquerait pas grand chose.
©️ 2981 12289 0

_________________

☽☽ Out beyond the water's edge,
Far out past the coral ledge
Underneath the diamond dancing lights.
Chase the world from far below
Silence sleeping indigo
Drifting out into the endless night.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 25


MessageSujet: Re: Elijah + Je fixais des vertiges   Mer 23 Mai - 0:10

Je fixais des vertiges

Elijah observait l'inconnu autant que ce dernier le dévisageait. Tous deux se jaugeaient, gardant une distance prudente, probablement habitués l'un comme l'autre à avoir été malmenés par le reste du monde. Le gardien du Cimetière cherchait à comprendre son étrange "invité", ce qu'il pouvait faire ici et d'où il pouvait venir. Il ne parlait pas, ou très peu, semblant plus enclin à feuler et à grogner qu'à prononcer plus d'un mot. Son prénom, très vraisemblablement.

Magellan. Mis à part l'explorateur, Elijah n'avait jamais connu quiconque portant ce patronyme. Il y avait une certaine... prestance, dans ce prénom. Quelque chose de peu commun. Commun, l'homme ne l'était sûrement pas. La plupart des gens aurait probablement déjà alerté les autorités ou l'hôpital le plus proche, mais Elijah pensait différemment. L'homme avait fait un pas vers lui, prudent, bref, mais un pas tout de même. C'était un semblant de confiance qu'Elijah ne souhaitait pas briser. Quelque chose de particulier, d'unique.

Magellan parlait peu ? Elijah pouvait s'en accommoder. Il n'était pas du genre bavard, de toute manière. Bien au contraire. Mais il avait tout de même besoin de savoir, de comprendre. Qui était-il, ce qu'il faisait ici, à quel point il comprenait ce qu'il lui disait ou ce qu'il faisait... Elijah avait l'impression de faire face à l'un de ces "enfants loups" dont les histoires avaient été contées au fil des siècles, et bien souvent démenties. Un véritable homme sauvage.

Ses expressions étaient maladroites, artificielles. Un peu comme les siennes. Elijah ne put s'empêcher de ressentir un élan d'empathie envers Magellan. Il savait ce que c'était, d'essayer d'entrer en contact avec le reste du monde sans y parvenir. Sans être écouté. Elijah savait être patient. Il n'était pas certain de comprendre ce que Magellan sous-entendait par sa gestuelle, mais il prendrait le temps. Parce qu'il lui avait accordé sa confiance.

Elijah se gratta le crâne, réfléchissant à la suite des événements. S'ils restaient plus longtemps dans le cimetière dans cette tenue, ils allaient tous les deux tomber malades. Ce qui n'était pas souhaitable. Elijah fit mine de grelotter, ce qu'il n'eut guère de mal à faire, avant de déclarer :

"F-Froid...

Il pointa du doigt la bâtisse familiale, qui se trouvait à quelques mètres du cimetière. Désertée, à cette période de l'année. Elijah avait économisé et sué sang et eau pour payer à ses parents une croisière pour leur anniversaire de mariage. Une bénédiction, en cet instant si particulier...

"Abri... Là... Là-b-bas."

Il tira sur son tee-shirt, avant d'articuler à nouveau :

"V-Vêtements... pour toi. L-Là-bas."

Autant rester simple et concis. Cela rendait la tâche plus aisée pour lui comme, il l'espérait, pour le dénommé Magellan. Il fit quelques pas vers la sortie du cimetière, avant de tendre la main vers l'homme sauvage :

"A-Abri ?"

Il n'était pas sûr que Magellan le suive ou qu'il l'ait compris. C'était un exercice auquel il n'était pas habitué. Mais il ne pouvait pas laisser l'homme seul pour lui rapporter des vêtements et il craignait de perdre sa confiance s'il venait à initier un contact physique. Peut-être ne saisirait-il pas cette occasion. Peut-être voudrait-il rester ici, encore un peu. Elijah comprenait qu'il lui en demandait beaucoup. Qu'il l'intimidait peut-être. Que sa proposition pouvait engendrer une forme de malaise. Mais il ne voyait pas d'autre solution.

A l'abri et au chaud, il leur serait plus facile de "converser". Elijah pourrait peut-être lui tirer les vers du nez. Et aviser de la suite. A cet instant précis, il avait écarté catégoriquement l'idée de le remettre aux autorités. Ne serait-ce que pour le peu de sérieux qu'on lui accordait, lui, le gardien bègue et taciturne du cimetière. Magellan... Magellan était différent. Comme lui. Et Elijah ne voulait pas perdre ça. Pas si vite.




lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 409


MessageSujet: Re: Elijah + Je fixais des vertiges   Mer 23 Mai - 16:20

All these things I hate (revolve around me)clickElijah & Magellan
xxx
« Je fixais des vertiges »Ses yeux et ses oreilles ne perdirent pas une miette de ce que l'humain lui communiquait. Le triton compris rapidement : Froid, vêtement, abri. Les trois premiers mots qu'il retint en anglais. Néanmoins il ne le rejoignit pas immédiatement, marquant une dernière hésitation. Il paraissait hypnotisé par l'humain, la curiosité et l'inconnu. Finalement, Magellan esquissa un sourire mutin sur son visage avant de rejoindre l'Humain. Sur le chemin, ses yeux se baladèrent silencieusement sur chaque choses l'entourant, il détailla les pierres tombales, se promettant d'en demander la signification à l'humain une fois qu'il aurait acquis d'autres mots. Il scruta l'abri humain, peu habitué à ce genre d'architecture imposante. Aussi, il demeura quelques secondes sur le pas de la porte, occupé à lorgner l'ossature de l'abri. Tout lui était inconnu, s'en était excitant. Il n'avait qu'une hâte, celle de maîtriser les connaissances de ce monde. Un désir ambitieux à la mesure de son arrivisme. Connais ton ennemi était un précepte qu'il avait durement appris et n'était pas près d'oublier. Ces prochains jours il ne pourrait se fier plus qu'à ses sens afin de marquer de nouveaux repères sur terre, et il comptait s'y atteler dès maintenant. Magellan entra finalement à la suite de l'Humain. Il avisa la décoration, les étranges outils et différents meubles sans même se rendre compte de la disparition de l'Humain, sans doute parti lui chercher des vêtements. Cet abri n'était pas à déplaire. Lorsque que ce dernier refit surface, Magellan se tourna vers lui, observant ses mains. " Vêtements. " Il pratiqua, d'un ton assez bas. Se débarassant de la veste qu'il portait, il détailla à nouveau l'Humain afin de vérifier la manière dont ces habits devaient se porter. Le triton s'en sorti avec brio et ne fut pas mécontent de retrouver un peu de chaleur. Il fit un signe de tête à l'Humain en signe de remerciement avant de rapidement s'intéresser à l'étagère. Ses yeux survolèrent les livres dont l'odeur évella son intérêt, mais il s'arrêta finalement sur les clichés soigneusement posés sur le bord. Il pencha la tête, plissant les sourcils. Etrange. Vraiment très étranges. Le triton adressa un regard interrogateur à l'Humain. Ce dernier l'intriguait, qui était-il ? Pourquoi l'aidait-il ?
©️ 2981 12289 0

_________________

☽☽ Out beyond the water's edge,
Far out past the coral ledge
Underneath the diamond dancing lights.
Chase the world from far below
Silence sleeping indigo
Drifting out into the endless night.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 25


MessageSujet: Re: Elijah + Je fixais des vertiges   Jeu 24 Mai - 0:18

Je fixais des vertiges

Elijah avait toujours apprécié la douce sensation de familiarité qui le saisissait lorsqu'il mettait les pieds dans la maison de son enfance. Il était certain que ses parents auraient accepté qu'il reste à leurs côtés et qu'ils vivent ici tous ensemble, unis et à l'abri du reste du monde. Mais Elijah avait besoin de son indépendance. De cette pensée rassurante qui lui disait qu'il pouvait vivre seul, sans que l'on ne s'inquiète pour lui.

Espérant que Magellan ne prendrait pas la fuite après avoir accepté de le suivre, Elijah s'empressa d'aller lui trouver des vêtements, de quoi couvrir sa nudité et lui apporter un peu de chaleur dans la fraîcheur de la nuit. Rien de compliqué à enfiler. Dans son état, quel qu'il soit, le gardien doutait que l'homme soit en mesure de gérer un trop grand nombre de boutons ou quoi que ce soit dans le genre. Autant rester basique. Sous-vêtements, pantalon, tee-shirt, pull. Il récupéra également de quoi se couvrir, n'osant pas arracher à l'homme ce qu'il lui avait offert précédemment. Et s'il le prenait mal ?

Ceci fait, Elijah revint à Magellan, soulagé de constater qu'il était toujours présent et qu'il n'avait pas tenté de fuir ou de s'aventurer dans la maison sans lui. Elijah aurait bien eu du mal à expliquer à ses parents, à leur retour, la présence d'un homme sauvage au sein de leur domicile... Un secret dont il avait bien l'intention d'être le seul détenteur. Il tendit les habits à son mystérieux invité, hochant la tête lorsqu'il prononça le mot "Vêtement". Ce qu'il répéta ensuite, pour s'assurer que l'homme avait bien compris :

"O-Oui. Vêtement."

Il le laissa s'habiller, prêt à intervenir si Magellan avait besoin de son aide, mais cela ne semblait pas être le cas. Soit il était moins sauvage qu'il n'en avait l'air, soit Magellan apprenait très vite... Dans tous les cas, l'homme fut vite protégé du froid, ce qui éliminait un de leurs problèmes. Restait donc tout le reste. Qui il était. Ce qu'il faisait ici. Ce qu'Elijah était supposé faire avec lui. En attendant de trouver réponse à ses questions, Elijah laissait Magellan se familiariser avec son nouvel environnement, triturant ses lunettes d'un geste nerveux.

Ce furent des photos qui attirèrent particulièrement son regard. Elijah s'approcha, maintenant toutefois quelques pas de distance entre eux, pointant l'une des photos du doigt :

"C'est moi, i-ici."

Il se désigna de l'index, avant de pointer à nouveau la photo :

"Q-Quand j'étais petit. Enfant."

C'était une période difficile de sa vie. Une période où il ne s'était pas encore résigné à la solitude. Où il rêvait de trouver sa place quelque part, mais était rejeté de toute part. Lui, le binoclard, Bé-bègue, comme on aimait à le surnommer. Elijah détacha son regard des photos et des souvenirs qu'elles faisaient naître, focalisant son attention sur Magellan. Lui ne se moquait pas. Il s'en fichait bien qu'il n'arrivait pas à articuler correctement. C'était... rafraîchissant.

Elijah passa une main dans ses cheveux, réfléchissant à la suite des événements. Ce qu'il construisait progressivement avec Magellan était fragile et instable. Il devait être prudent. Prendre garde. Il ne voulait pas le faire fuir ou l'agiter. L'homme était probablement déjà nerveux et méfiant. Sans repères, comment pourrait-il en être autrement ?

"Tu... Tu as faim ?"

Il frotta son estomac, avant de faire mine de manger quelque chose :

"F-Faim ?"

Cela l'aiderait peut-être à se sentir en confiance. A communiquer, de la manière dont il en était capable. Elijah était patient. Il pouvait prendre le temps de le comprendre. Le mettre à l'aise. Le rassurer. Etre là pour lui, lui qui n'avait personne.

lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 409


MessageSujet: Re: Elijah + Je fixais des vertiges   Ven 25 Mai - 18:56

All these things I hate (revolve around me)clickElijah & Magellan
xxx
« Je fixais des vertiges » Magellan était vraiment intéressé par ces clichés, il trouvait cela curieux de concrétiser des souvenirs et de les afficher à la vue de tous. S'il avait pu il ne l'aurait certainement pas fait, mais c'était en effet intéressant. Il haussa un sourcil de surprise lorsque l'Humain vint pointer l'un des cadres, prétendant que le visage enfantin imprimé là-desssus était le siens. Il détailla le visage de son interlocuteur avant de lorgner à nouveau la photo. Petit... enfant. Sa mâchoire se contracta et il vint finalement détourner le regard afin de s'intéresser à autre chose. L'humain l'interpella, Magellan comprit rapidement à quoi il faisait allusion. Oui il avait faim. Il hocha calmement la tête, curieux de savoir quel genre de nourriture les humains chassaient. Son enveloppe charnelle avait bien changée. Il n'avait jamais connu le froid auparavant. Ni même la sensation de marcher avec deux jambes, sur la terre ferme. Le triton se demanda si son corps supporterait ces changements alimentaires mieux que son esprit. Chaque choses lui étaient si nouvelles... si inconnues. Perdu pour quelques secondes dans ses pensées, il balaya ses doutes sans se laisser décourager. Il était déjà en train d'apprendre. Ses yeux ne lâchèrent pas l'humain alors que ce dernier s'affairait à concocter des mixtures humaines. Il détailla chacun de ses gestes, chacunes des expressions sur son visage; l'humain lui aparaissait comme une figure calme et attentive. Magellan sentait qu'il n'avait rien à craindre de lui, et petit à petit le triton commencait à lui accorder sa confiance... aussi inexplicable que cela lui paraisse, il eu le sentiment de pouvoir s'appuyer sur lui. Ce fut à ce moment que Magellan commença à se détendre un peu. Il inspira et expira profondément, avant de passer une main sur son cou. Il haussa un sourcil. L'absence de branchies était troublante, vraiment. Le triton retira sa main avant de la faire disparaître sous une manche. Il détacha son regard de l'humain pour lancer un regard par la fenêtre, nourrissant l'espoir de pouvoir aperçevoir la mer d'ici.
©️ 2981 12289 0

_________________

☽☽ Out beyond the water's edge,
Far out past the coral ledge
Underneath the diamond dancing lights.
Chase the world from far below
Silence sleeping indigo
Drifting out into the endless night.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Elijah + Je fixais des vertiges   

Revenir en haut Aller en bas
 
Elijah + Je fixais des vertiges
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Autre] - Au pays des Vertiges
» {Flashback} Back From The Dead [Klaus, Kol & Elijah]
» Elijah Mikaelson
» seule avec sa petite enfin c'est ce qu'elle pense(elijah)
» Elijah Mikaelson - Vampire originel (Pris)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Shape of Water ::  :: Mermaid Gardens :: Memorial Park Cemetery-
Sauter vers: